Search
Generic filters
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Utilisation de l’art mural pour promouvoir une ligne d’aide aux migrants en Libye

Comment une tournure inattendue a donné naissance à une fresque participative et inclusive.

Le contexte

Les communautés de migrants en Libye sont très diverses, puisqu’elles représentent plus de 40 nationalités différentes, avec des cultures et des langues variées et des groupes d’âge différents. Il y a un besoin constant de concevoir une variété d’outils et d’activités de visibilité et de suivi pour s’assurer que les informations de sensibilisation sont claires et accessibles.

Comme les migrants ont un accès limité aux téléphones intelligents et à Internet, l’OIM met en œuvre une grande variété d’activités hors ligne, telles que des sessions de sensibilisation directe, des activités artistiques et culturelles, des ateliers et expositions de photographie, des panneaux d’affichage et des peintures murales.

Dans le cadre du projet COMPASS, l’équipe d’engagement communautaire souhaitait identifier les points de rassemblement des migrants pour mettre en œuvre des activités de sensibilisation à Tripoli.

La première idée : Des panneaux d’affichage dans les zones où les migrants se rassemblent souvent

Les migrants se rassemblent souvent sous d’immenses panneaux commerciaux dans les rues à la recherche de l’ombre. L’équipe a donc décidé d’installer des panneaux de sensibilisation à ces endroits. Elle a mené des consultations auprès de la communauté pour finaliser les messages et les modèles, mais peu après l’installation des panneaux, ils ont dû être retirés de manière inattendue.

Le pivot: Une peinture murale dans le quartier des logements collectifs

L’équipe est revenue à l’étape initiale de recherche de lieux de rassemblement et a pensé au logement collectif des migrants. Le personnel de l’OIM a lancé l’idée au propriétaire et aux points focaux des migrants qui vivaient là, et tout le monde a bien accueilli l’idée. L’équipe a contacté deux femmes artistes locales talentueuses qui ont pu interpréter le message de sensibilisation à la migration sûre à travers une peinture colorée et positive. L’esquisse a été partagée avec le propriétaire et les points focaux migrants pour approbation avant que la peinture ne commence.

Allons peindre!

Le jour de la création de la fresque, l’équipe ‘Migrant Resource and Response Mechanism’ (MRRM) de l’OIM a distribué des articles de première nécessité, y compris des articles non alimentaires et des kits d’hygiène, et a organisé une session de sensibilisation sur les dangers de la migration irrégulière. Ils ont également partagé des informations sur les services de l’OIM disponibles pour les migrants en Libye, tout en promouvant le numéro d’assistance téléphonique de l’OIM. Après cela, les migrants ont été invités à se joindre aux artistes pour peindre la fresque murale sur laquelle figurait également le numéro d’assistance de l’OIM.

Les leçons apprises

  • La création de la peinture murale a été un processus participatif, ce qui est essentiel: les migrants ont été consultés sur le fait d’avoir une peinture murale dans leur espace de vie. Ils ont approuvé l’esquisse avant sa réalisation et ont participé à la peinture proprement dite.
  • Ce fut également l’occasion de collaborer avec des artistes locaux qui ont créé une image lumineuse et positive.
  • Cette activité écologique a permis de réduire la quantité de cartes d’assistance imprimées qui étaient distribuées aux migrants lors des séances de sensibilisation.
  • Lors d’une discussion de groupe six mois plus tard avec 27 migrants vivant dans la zone autour de la peinture murale, tous ont recommandé que l’OIM continue les activités de peinture murale pour aider à promouvoir la sensibilisation à la ligne d’assistance de l’OIM, et ils ont suggéré que d’autres illustrations soient créées pour décrire les types de services que l’OIM offre aux migrants.

Vous souhaitez organiser votre propre activité de peinture participative? Consultez la boîte à outils ‘Street Art Together’.

Écrit par Salwa Abdel Wahed, Responsable de l’engagement communautaire l’OIM Libye

Photos par Rawand Al Hares, Assistante chargée de l’engagement communautaire et de la communication, l’OIM Libye

Articles similaires

Conseils et outils de la C4D Academy
Lutter contre la traite des personnes par...
Utilisation de l’art mural pour promouvoir une...

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. By using our website, you agree to our use of cookies.