Search
Generic filters
Un projet musclé
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Construire des équipements publics de musculation en plein air

Les équipements sportifs en plein air sont de plus en plus populaires dans les villes d’Afrique de l’Ouest. Les activités sportives dans l’espace public ne sont pas seulement inclusives et accessibles. Pratiquer une activité physique entre amis permet de passer un moment convivial, mais aussi de réduire son stress et de renforcer sa confiance en soi. Le sport permet aux jeunes de se vider la tête et de stimuler leur force intérieure. En groupe, la pratique sportive favorise aussi la cohésion sociale.

Avec la création d’équipements de musculation en plein air grâce à des matériaux locaux, vous contribuerez donc activement à la réalisation de ces effets positifs.  Si la mobilisation de compétences locales est excellente pour l’économie, elle facilitera également la maintenance et la rentabilité de vos équipements sur le long-terme.

Ce tutoriel vous guidera à chaque étape du processus : engager le dialogue avec la communauté, mobiliser des connaissances et des matériaux locaux, tester et installer les équipements sportifs. À vos marques… Prêts… Partez !

Échauffement

1. Trouvez un lieu adéquat

Par où commencer ? Recherchez un lieu adapté pour l’implantation de vos équipements de sport en plein air. Identifiez les lieux où les jeunes aiment se retrouver. Choisissez de préférence un lieu qui attire naturellement votre public cible. Le métal (notre principal matériau de construction) conduit fortement la chaleur ; choisissez donc en priorité des espaces ombragés.

Si possible, exploitez l’ombre créée par le toit d’un bâtiment ou par de grands arbres. Veillez enfin à ce que le lieu choisi offre suffisamment d’espace pour les installations sportives (voir les dimensions sur notre plan).

2. Consultez les communautés

Une fois le lieu identifié, rapprochez-vous des acteurs locaux. Il s’agit généralement des autorités locales, des propriétaires du terrain, des animateurs des centres de jeunes, des représentants des associations sportives, du voisinage, et bien sûr des utilisateurs potentiels des équipements sportifs : la jeunesse locale.

En consultant les communautés, vous donnez aux populations la possibilité de poser des questions et de partager leurs connaissances et leurs préoccupations. Ce faisant, vous réduisez le risque de conflits ou de différends lors des travaux, ce qui aurait pour effet de retarder considérablement votre projet. Présentez visuellement votre projet lorsque vous demandez la permission d’entreprendre des travaux, et expliquez clairement les objectifs visés. Tenez compte des souhaits de la population, soyez transparent dans la communication des décisions et le cas échéant, expliquez pourquoi certaines ambitions sont irréalisables. Faites preuve d’ingéniosité pour trouver les meilleures ressources et contacts d’artisans fiables dans les environs.

Liste de vérification :
  1. Dessinez une carte et indiquez le lieu du projet (si possible, organisez la réunion sur place)
  2. Imprimez les plans, les visualisations et autres dessins techniques.
  3. Mesurez et marquez les dimensions des installations sportives à l’aide de scotch, de craies ou de cailloux.
Conseil de pros :

Mobilisez un deuxième animateur pour documenter la session (prise de notes et de photos). Ainsi, vous pourrez entièrement vous consacrer aux échanges avec la communauté.

Dressez une liste des questions qui pourraient vous être posées, et préparez vos réponses en amont. Mieux préparé, vous serez plus serein et résolu pendant la consultation

Passer le relais

3. Exploiter les connaissances locales

Il est temps de trouver un soudeur expérimenté pour donner vie à vos équipements. Recherchez toujours une expertise locale, c’est important pour l’économie. Cela permet aussi d’afficher l’esthétique et l’artisanat local, tout en facilitant la maintenance des installations. Identifiez un soudeur dans ou proche du quartier sélectionné pour le projet. Demandez-lui s’il peut souder sur place (plutôt qu’à son atelier). Si cela n’est pas possible, négociez d’emblée un tarif pour le transport et l’installation des équipements sportifs.

Partagez les informations nécessaires au soudeur :
  1. Donnez-lui une version imprimée des dessins techniques et des dimensions des appareils de musculation.
  2. Demandez à vos collègues experts en passation de marché de vous aider à négocier.
    Le tarif devrait inclure les heures de travail, le transport jusqu’au site, l’installation et les matériaux.
  3. Si possible, accordez une avance au soudeur pour faciliter l’achat des matériaux et le transport des équipements. Convenez toutefois de payer la majeure partie de la facture après livraison du projet.
  4. Établissez clairement la date de début et de livraison du projet.
  5. Demandez au soudeur de recouvrir les équipements de peinture anti-corrosive.
Conseil de pros :

Pour que le soudeur visualise mieux les résultats attendus, n’hésitez pas à lui montrer des images d’équipements similaires.

Dernière ligne droite

4. Construction de la base

Pendant que le soudeur produit les équipements de musculation, entrez en contact avec un maçon local pour construire la base bétonnée des équipements sportifs (voir dimensions). Cette étape prendra un ou deux jours, et devra être réalisée deux jours avant l’installation des équipements. Consultez la météo du jour prévu pour l’installation : un temps ensoleillé accélèrera le séchage du béton, alors que la pluie devra être évitée à tout prix. La saison des pluies n’est donc pas adaptée à ce type de travaux.

5. Validez la qualité des travaux

Effectuez un suivi régulier des avancées des travaux et faites remonter rapidement les éventuels problèmes. Il est très important de garder un œil sur les travaux tout au long du processus. Lors de la livraison, assurez-vous de mener une évaluation détaillée de la qualité. Recherchez les risques potentiels en matière de sécurité et de stabilité des équipements.

Liste de vérification :
  1. Les équipements sportifs sont-ils bien ancrés dans le sol (voir conseils d’ancrage) ?
  2. Les soudures ont-elles l’air solides ?
  3. Observez-vous des surfaces métalliques sans peinture anti-corrosive ?
  4. Testez les équipements ; sont-ils confortables ?
  5. Si nécessaire, communiquez les améliorations au soudeur et convenez d’une nouvelle date de livraison.

Carton plein !

Félicitations, vous y êtes arrivé. Grâce à votre projet, les muscles du quartier ont un nouveau QG. Et vous êtes arrivés à ce résultat uniquement grâce à des ressources locales !  Il y a de quoi être fier. Communiquez sur votre réalisation et choisissez une date d’inauguration des équipements, à grands renforts de musique et de boissons fraiches.

Le sport, tout un art

Les sportifs aiment que leurs efforts riment avec fresques multicolores.  Une fresque murale colorée permettrait de motiver les athlètes qui se dépensent sur les équipements, mais aussi d’inciter d’autres jeunes de la région à visiter les lieux. Et si vous organisiez un atelier de street art pour augmenter la participation et développer un sentiment d’appartenance.

Projet musclé en résumé:

Durée approximative: 18 jours

Matériel nécessaire: Tubes métalliques ronds et carrés

Main d’oeuvre: 1 maçon, 1 soudeur

Lieu: dans un centre de jeunes/de sport, ou dans un espace public

Budget estimé: 2300 dollars US

Cet article a été rédigé par Simon Meienberg, également auteur des photos et illustrations.

Articles similaires

Comment Organiser une Activité De Street Art
Cours en ligne: engagement communautaire en temps...
Jeu de société à imprimer

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. By using our website, you agree to our use of cookies.