Search
Generic filters
Questions De Santé Mentale
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Au travers de ses campagnes et activités de sensibilisation, l’OIM travaille souvent avec les migrants de retour afin de réussir à toucher les communautés et les pairs. En réalisant cela, nous devons prendre en compte une chose importante : la santé mentale.

Il est essentiel de prendre soin de la santé mentale des migrants de retour, ainsi que de celle de leur famille et communauté tout entière, pour permettre aux personnes concernées de (re)construire un projet de vie créatif et positif en tirant profit de leur expérience migratoire. La sensibilisation aux questions de santé mentale et psychosociale de la « migration de retour » permet de créer des conditions optimales pour soutenir ce processus de réintégration du bien-être psychosocial dans nos activités.

Dans cet article, nous vous expliquerons ce qu’est la santé mentale, puis pourquoi il est important de prendre en compte le bien-être psychosocial des migrants de retour et enfin nous partagerons les avantages à intégrer une approche psychosociale dans les activités de sensibilisation.

Qu’est-ce que la santé mentale?

L’Organisation Mondiale de la Santé définit la santé mentale comme un état de bien-être dans lequel un individu prend conscience de ses propres capacités, peut faire face aux situations de stress, peut travailler de manière productive et est capable d’apporter sa contribution au sein de sa communauté.

Vous devez garder à l’esprit que la santé mentale n’est pas perçue par tout le monde de la même manière, et la façon dont les gens expriment leurs sentiments de bien-être ou de détresse est définie par le contexte et la culture.

Quel est l’impact du retour sur le bien-être psychosocial?

Le processus de migration est en général à l’origine de changement d’identité, qui se révèle être un point clé du bien-être psychosocial des individus et des groupes. L’identité définit qui vous êtes, comment vous vous voyez et percevez le monde, quel est le regard des autres tels que votre famille, vos amis et les membres de votre communauté sur vous, comment vous construisez vos propres relations et comment vous vous êtes approprié les valeurs sociales et culturelles.

L’identité et le sentiment de bien-être psychosocial d’une personne peuvent être remis en question pendant le « voyage de retour ». Pour certains migrants, retourner au pays peut être une expérience aigre-douce sujette à des défis émotionnels, sociaux, économiques et culturels multiples.

Cela se produit souvent lorsque le retour est associé au sentiment d’échec d’un projet de vie individuel (et/ou collectif), à un rêve brisé ou découlant de décisions difficiles. A leur arrivée, les migrants de retour peuvent être stigmatisés, rejetés ou discriminés par leurs pairs, les membres de leur famille et la communauté tout entière. Leur bien-être psychosocial en est affecté. Il est donc essentiel de résoudre ces problèmes.

Que pouvez-vous faire?

Focalisez-vous sur deux choses essentielles tout au long de vos activités. Premièrement : détecter les besoins individuels en matière de soutien psychosocial et les orienter vers les services appropriés. Deuxièmement : intégrer les thèmes psychosociaux dans vos stratégies de sensibilisation.  

Une bonne stratégie consiste à travailler avec la communauté en plus de fournir un soutien individuel et ciblé. En effet, les familles et les communautés peuvent susciter un sentiment d’appartenance et de sécurité, tout en offrant un soutien protecteur, réparateur et transformateur et de même, promouvoir également l’acceptation et la résilience qui, à leur tour, peuvent favoriser le rétablissement d’un sentiment de bien-être. La vidéo ci-dessous, réalisée par le bureau de l’OIM au Ghana, souligne l’importance de l’implication de tout membre de la communauté dans l’amélioration du bien-être psychosocial des migrants de retour.

Gardez à l’esprit cinq raisons importantes pour lesquelles l’intégration des questions psychosociales est importante et peut croître l’impact des activités de sensibilisation :

  1. Améliorer la prise de conscience de l’état mental des migrants de retour.
  2. Développer l’esprit d’intégration et une attitude positive à l’égard des migrants de retour en contrecarrant la stigmatisation potentielle.
  3. Favoriser la compréhension et l’acceptation mutuelles
  4. Faciliter l’autonomisation des moyens de soutien psychosocial ascendants et créer des réseaux communautaires plus engagés.
  5. Sensibiliser et promouvoir le bien-être psychosocial des migrants de retour

Cet article a été écrit par Gaia Quaranta, Responsable régional de la santé mentale et du soutien psychosocial de l’OIM pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Gaia a aidé les 13 pays partenaires de l’initiative conjointe UE-OIM à élaborer des stratégies pour les migrants et autres bénéficiaires afin de traiter les questions de santé mentale.

Photo de couverture de l’article : Tim Mossholder / Unsplash

Articles similaires

Le ‘Street Art Together’
Questions De Santé Mentale
Playground

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. By using our website, you agree to our use of cookies.