Search
Generic filters
Ouverture & Accessibilité
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Nos arguments en faveur d’activités dans l’espace public

Dans ce billet de blog, nous abordons les effets positifs de la combinaison d’interventions créatives et de sensibilisation menées dans l’espace public, ainsi que les leviers disponibles pour exploiter le potentiel d’inclusion de ces activités.

Qu’entend-on par « espace public » ?

Un espace public fait référence à une zone ou un lieu qui est ouvert et accessible à toute la population, sans distinction de sexe, de race, d’appartenance ethnique, d’âge ou de niveau socio-économique. Ce sont des lieux de rassemblement publics comme les places, les squares et les parcs.  Les espaces de liaison, tels que les trottoirs et rues, sont aussi des espaces publics.  Au XXIème siècle, certains considèrent même les espaces virtuels sur internet comme un nouveau type d’espace public qui développe l’interaction et la mixité sociale.

UNESCO

Pourquoi est-ce important ?

Ouverts et accessibles, les espaces publics peuvent jouer un rôle crucial pour l’amélioration de la cohésion sociale. Cela peut être un élément déterminant pour l’inclusion des migrants. Plus particulièrement dans les zones urbaines densément peuplées, ces espaces publics favorisent les rencontres et les interactions. C’est en leur sein que les différentes communautés se rencontrent et interagissent.

L’espace public peut également donner la possibilité aux jeunes de réaliser un projet, de se rencontrer et de s’exprimer.  Très souvent, les activités et les rencontres ont lieu sur les terrains de football ou de basketball, dans des parcs, sur des voies prisées des skateurs ou encore sur la plage. De nombreuses idées et projets germent à partir de ces interactions spontanées. Il s’agit d’un terrain neutre sur lequel les jeunes et leurs aspirations communes peuvent se rencontrer.

Pourquoi les espaces publics sont-ils des lieux idéaux pour la sensibilisation ?

Parce que les espaces publics sont…

1. Ouverts & accessibles

Les espaces publics sont des biens communs. Par nature, ils sont ouverts et accessibles à tout le monde. Ils éliminent les barrières et favorisent l’inclusion de toute la population, sans distinction de revenus, de sexe, d’identité… De plus, mener des activités de sensibilisation dans ces lieux augmente leur visibilité et attise la curiosité des passants.

2. Des lieux de rencontre neutres

Les interventions dans l’espace public peuvent instaurer des lieux de rencontre neutres, favorisant les échanges entre jeunes migrants et communautés d’accueil dans un environnement convivial.

3. Des terrains de jeu créatifs pour un apprentissage mutuel

Chaque individu dispose d’aptitudes et de compétences propres. Dans l’espace public, ces différents talents peuvent se rencontrer et s’inspirer mutuellement. On peut y apprendre les uns des autres, ou simplement y voir ses savoir-faire valorisés.

4. Un terreau pour le changement des perceptions

Pour changer l’idée que l’on se fait d’un individu, il faut tout d’abord pouvoir le rencontrer. De même pour certaines pratiques ; pour faire évoluer son point de vue, il faut en avoir une expérience avérée. En organisant des activités dans l’espace public plutôt qu’entre quatre murs, nous rendons possible ces rencontres et expériences inopinées.

Ces quatre grandes caractéristiques font des espaces publics des lieux parfaits pour entreprendre des activités en faveur de l’engagement des jeunes et de la cohésion sociale.  Ils facilitent également la participation, et contribuent à créer un sentiment d’appartenance à la communauté.

Comment l’OIM utilise l’espace public dans ses interventions ?

En 2019, l’OIM a cherché à promouvoir de nouvelles activités inclusives afin d’améliorer la cohésion sociale et l’intégration des jeunes dans les communautés à travers l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale.

Le projet Street Art Together un excellent exemple de mobilisation des jeunes à travers le langage universel de la créativité. En proposant de peindre et de dessiner sur certains murs de grands ensembles urbains, ce projet a permis de démarginaliser les migrants en leur permettant d’entrer en relation avec les communautés d’accueil et de participer à un projet commun. Ensemble, ils ont pu explorer de nouvelles façons de transformer les espaces publics existants, et ont créé un nouvel espace partagé. Les participants ont ainsi développé une attitude positive et chaleureuse vis-à-vis des actions communes. Depuis les projets pilotes menés au Niger, en Côte d’Ivoire, en Mauritanie et au Ghana, cette initiative a permis d’insuffler un sentiment d’appartenance et d’acceptation de l’autre sans imposer de message ou de signification spécifique aux participants.

La Carte blanche aux jeunes donne à la jeunesse les moyens de s’approprier le projet en organisant eux-mêmes leurs activités. En Gambie, l’OIM gère deux Centres d’informations sur les migrations (dénommés MIC) au sein de centres de jeunes existants. Pour que ces MIC restent dynamiques, l’OIM a exploré de nouvelles activités adaptées aux aspirations et aux besoins des jeunes.  La démarche de Carte blanche aux jeunes offre une alternative aux consultations communautaires conventionnelles (sous la forme de questions/réponses) en permettant à la jeunesse locale d’organiser en parfaite autonomie leurs propres activités au sein des centres de jeunes. Ainsi, les jeunes accèdent à de nouveaux moyens d’agir, libère leur potentiel créatif et nourrissent un sentiment d’appartenance. De plus, ces activités nous ont aidé à identifier le potentiel et les limites des MIC.

Playground est un projet sportif en plein air qui utilise le basket-ball comme vecteur de changement social. L’OIM s’est employé à rénover des terrains publics de basket dans certains quartiers populaires au Ghana, au Sénégal et en Gambie. Grâce à des partenariats locaux noués avec des associations sportives proches des terrains, les jeunes peuvent désormais bénéficier d’activités sportives gratuites, sûres et inclusives (ouvertes aux filles et aux garçons, aux ressortissants nationaux et aux migrants). Les terrains de sports constituent des lieux de rencontre favorisant l’autonomisation des jeunes et les interactions positives.

Maintenant que vous savez pourquoi nous chérissons les activités dans l’espace public, nous espérons avoir fait germer quelques idées dans votre esprit. Si vous êtes intéressés par l’expérimentation de certaines activités dans l’espace public, consultez nos manuels détaillés pour l’organisation de votre propre Carte blanche aux jeunes ou l’installation d’équipements sportifs en plein air dans la section Outils.

Toutes les activités citées plus haut ont été élaborées et financées grâce à l’Initiative conjointe UE-OIM. Cet article a été rédigé par Simon Meienberg, également auteur des photos et illustrations.

Articles similaires

Le ‘Street Art Together’
Questions De Santé Mentale
Playground

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. By using our website, you agree to our use of cookies.